Skip to main content
en flag
nl flag
zh flag
fr flag
de flag
ja flag
ko flag
ru flag
es flag
Listen To Article

Il y a quelques mots en néerlandais qui ne peuvent tout simplement pas être traduits correctement en anglais.Benauwd. Verklempt. Voorpret.Et gezellig (prononcé flegm-ze-li-flegme). Gezellig est ce sentiment de... parfaite maison. Le confort. Un profond contentement lorsqu'un lieu ou un groupe de personnes ou une situation sociale se sent juste. Un lit chaud sur une nuit pluvieuse sombre est gezellig. Assis autour d'un feu de camp en compagnie tranquille avec un ami cher est gezellig. Un verre de vin et quatre épisodes d'amis après une longue journée est gezellig.Un ami m'a envoyé un texto il y a quelques semaines au sujet du mot. « Je me suis retrouvé à utiliser 'gezellig' dernièrement en référence à des réunions postvaccinales. Il s'adapte parfaitement, par exemple un americano et un muffin à l'avoine sur un patio surplombant une prairie, entendant le chant des merles rouges tout en parlant de la musique avec un ami compositeur. Comment décririez-vous ça autrement ? Il faudrait plusieurs adjectifs en anglais. » Il faudrait en effet. C'était juste... gezellig. Et c'est le seul mot que je peux imaginer pour décrire ces dernières semaines de mes propres réunions et expériences post-vaccinales. Après plus d'un an et demi de ne pas marcher au Canada ou de ne pas avoir vu ma famille, ma congrégation m'a donné gracieusement et généreusement le temps de m'éloigner pour pouvoir rentrer chez moi, remplir les conditions de quarantaine et avoir encore assez de temps pour passer avec mes proches. Le 9 mai, j'ai traversé la frontière, pris une photo du premier drapeau canadien que je pouvais trouver et j'ai pleuré. La maison est gezellig. Ma famille a zoomé presque tous les dimanches depuis le début de Covid. Mais il y a un autre type de conversation qui se produit quand on est en personne. Quand vous pouvez regarder quelqu'un dans les yeux, intuitiez un coup d'œil, asseyez-vous en silence sans le silence se sentir étrange. Quand vous pouvez être présent, sans nulle part où aller, de sorte que la conversation persiste et méandre jusqu'à ce que de nouvelles profondeurs de compréhension soient rebondies. Aller lentement est gezellig.Chaque fois que je rentre à la maison, je tombe dans de vieux rythmes et modèles. Je fais le puzzle des mots croisés du National Post au petit déjeuner. Je mange du pain avec du gouda et du jambon pour le déjeuner. Je bois du café à l'heure trop tardive de 17 heures avec mes parents alors que nous parlons de nos jours. N'importe laquelle de ces activités me fait sentir que je pourrais avoir 16 ans à nouveau, sans grand soin que de finir mes devoirs pour le lendemain, et pas d'inquiétude autre que ce que je pourrais porter à la danse du lycée. Manger pannenkoeken un samedi matin, je me sens en sécurité, connu, et à l'aise.Familiarité est gezellig.Part de la raison de ce voyage était de rendre visite à l'homme que j'ai commencé à dater il y a trois mois. Nous sommes de bons amis depuis des années, donc il y avait déjà une base de familiarité, mais il y a un tel plaisir à nous pencher encore plus profondément dans notre relation. Ça a été beaucoup de FaceTiming et de textes, et donc enfin être ensemble en personne était un cadeau. Nous avons simplement pu être ensemble, lire tranquillement, rester assis en silence sur le patio arrière, regarder le Great Canadian Baking Show, marcher main dans la main sur la route. Dans le ci-dessus « aller lentement », nous avons eu à vivre la joie tranquille d'être avec, de se sentir en sécurité et connu et à l'aise ensemble.Pour être connu et de connaître un autre est gezellig.Et puis il était temps de partir, et le départ était tout sauf gezellig. Laisser ceux que j'aime et les endroits que j'aime. Mais c'est drôle dans l'amour — ça peut être une grosse chose. Et donc ici aussi, dans cette ville où je n'ai pas grandi, parmi des gens que je ne connais que depuis quatre ans, le cœur se sent chez moi. Mon premier arrêt en arrivant à Grand Haven était dans la maison d'un ami, où j'ai été accueilli par un enfant de trois ans qui courait vers moi en criant « WARA ! » et une jeune fille d'un an étirant ses bras pour être tenue. Pour être accueilli est gezellig. Être au Canada les trois derniers dimanches signifiait que j'étais parti lorsque le besoin de masque a été levé pour les personnes entièrement vaccinées au Michigan. Et donc ce dimanche a été émouvant pour moi. Je me suis assis sur ma chaise sur la plate-forme, regardant la mer des visages sans masque — des visages que je n'avais pas vus dans leur intégralité depuis plus d'un an. Et puis ils ont commencé à chanter. « O adore le Roi, tout glorieux d'en haut. » Des voix sans encombrement. Forte. Dans une multitude. Le son de la joie. Le son de l'Église. être nous-mêmes à nouveau est gezellig.Gezellig est, à la fin, peut-être mieux traduit en tant que telle : la joie d'être soi-même. Connu. Aimé. Accueilli. À la maison. Entièrement comme l'un l'est. Peut-être que Covid aura fait sentir les choses encore plus gezellig qu'avant. Peut-être que nous aurons faim de gezelligheid plus qu'une fois. Mais je n'ai pas vraiment envie d'analyser tout ce qui se passe en ce moment. Je veux simplement remercier que, après une longue, dure année, j'ai eu à vivre tant de choses qui est gezellig. Et de prier pour qu'un tel gezelligheid continue et abondent.

Laura de Jong

Laura de Jong serves as pastor of Second Christian Reformed Church in Grand Haven, Michigan.

13 Comments

  • mstair says:

    happy for you
    may we all be blessed with like experiences to appreciate

  • Brad Aupperlee says:

    My phlegm sounds are sorely lacking….but thanks for sharing a new word with us non-Dutch speakers. I’m so glad you got to enjoy your family and friends after such a long time apart!

  • Henk Ottens says:

    As one of the mask-less faces in your congregation I’m relieved that you’ve found gezelligheid on both sides of the border and that you’re content to be back in your home away from home. We appreciate you very much and pray God’s blessings on you and your important work at Second.

  • Jan Zuidema says:

    So perfect. Even though pulpit supply while you were gone was people we love to welcome into our midst, it was gezellig to have you back, refreshed and filled with the Spirit. On top of that, a new Dutch word that is as perfect as verplempt!

  • Carol Sybenga says:

    Oh Laura…gezellig… my fabourite Dutch word. I use it so often that the keyboard on my phone will bring the word up as soon as I begin to write ge.. 😊 Thank you for this…I read it through tears.

  • Daniel Meeter says:

    It’s a voorpret just to see your name and your title at the top of the posting

  • PHIL DEHAAN says:

    A very nice piece. Thanks Laura. I crossed into Canada in mid-April too, and a tear may have clouded my vision as I was released from the border and my on-site COVID test and pointed my vehicle east on the 402 to do the final 65 miles or so to mom’s house in Exeter. The pandemic has certainly brought into sharper focus the gift of gezellig, as did your reflections.

  • Henry Baron says:

    You made me a bit homesick for echt Dutch gezelligheid, Laura.
    Gezellig includes the word and meaning of gezel = companion.
    For feeling gezellig you need to be in the company of the fight companions.
    You were. And are. May you always be.

    • Henry Baron says:

      Oops! A “fight” companion might not make for real gezelligheid. Please make it the “right” companion.

  • Karl says:

    You have gloriously expanded my understanding of gezelligheid. Thank you! And blessings on your new companionship!!

  • David E Stravers says:

    A word for the New Earth coming?

    • Daniel Meeter says:

      Well, yes. “Gezelligheid heeft geen tijd!” dwz Gezelligheid has no time! It’s timeless, and maybe eternal.

  • Jack Kooyman says:

    Thank you for reminding us about this rich and beautiful word and experience. It strikes me that gezellig–which I learned about from my Dutch immigrant parents–is a small taste or glimpse of God’s reign of shalom.

Leave a Reply