en flag
nl flag
zh flag
fr flag
de flag
ja flag
ko flag
ru flag
es flag
Listen To Article

Instagram se déplace de manière mystérieuse. J'étais allongé au lit il y a quelques nuits, faisant défiler mon flux Instagram comme vous n'êtes pas censé le faire avant de me coucher, quand deux messages d'affilée ont attiré mon attention. Le premier était de « Humans of New York ». Brandon Stanton, génie créatif derrière HONY, a changé de méthodes pendant la quarantaine. Au lieu de prendre dans la rue pour capturer des photos et des histoires d'individus, il demande aux gens de les envoyer. En particulier, il a écrit dans ce post, envoyer des histoires de gens qui vous ont touché d'une certaine manière.Juste en dessous de ce post était l'un de MiddleClassFancy, une page satire remplie de messages sur les dîners de fantaisie à Olive Garden et impeccablement blanc chaussures de course New Balance jumelé avec un short en denim ceinturé. Ce post disait simplement : « Tout le monde a un sandwich à qui ils pensent pour le reste de leur vie. » Et vous pourriez rire, mais vous pensez aussi à un sandwich en ce moment, n'est-ce pas ? J'ai pensé à deux immédiatement. Et peut-être parce que je venais de lire le post HONY, je me suis rendu compte que les deux sandwichs sont liés à des gens qui ont eu un impact sur ma vie d'une excellente manière.Donc, je vais vous parler de ces sandwichs.Le premier était un club sandwich dont je n'avais jamais eu le plaisir de consommer. Un phénomène à trois étages farci de bacon et de tomates et une sauce que je ne pouvais pas comprendre. Ce sandwich particulier a été créé par les génies culinaires du restaurant Flaman situé sous le phare de Brandaris sur l'île de Terschelling en mer du Nord, au large des côtes de la Hollande continentale. Je suis retourné chercher ce sandwich trois fois dans les 48 heures que j'ai passées sur l'île. Sur Terschelling, je suis Laura van Henry van Herman van Hinne van Cees van Doeke de Jong. Hinne, mon arrière-grand-père, né en 1896, a grandi sur l'île avant de partir pour servir pendant la Première Guerre mondiale et finalement déménager dans la province de Groningue où mon grand-père est né. En juillet 2011, au cours d'un été passé aux Pays-Bas, j'ai pris le ferry pour Terschelling pour voir l'endroit pour moi-même, faire du vélo autour des dunes, trouver les tombes de Cornelis et Trintje, et Doeke et Trintje (Terschelling du XIXe siècle manquait quelque peu d'originalité de nom), mon grand et grand grand grands-parents.

Cimetière sous le Brandaris

Terschelling joue un rôle presque mythique dans ma vie. La famille d'Herman van Hinne van Cees met en valeur notre lien avec les lieux, les personnes et les événements, et comment notre vie est façonnée par le passé. Mon père est chroniqueur parmi les chroniqueurs, créant des albums photos en ligne et des collections de poèmes de son père, des histoires de sa mère, des souvenirs de son grand-père, qu'il partage avec ses frères et sœurs et leurs enfants. Il y a un sentiment de désir, de mal du pays, pour cette île où aucun d'entre nous n'a jamais vécu, seulement en vacances, et pourtant qui détient un morceau de nous. Parfois, je pense que nous sommes trop dramatiques. Trop de couches de sens, comme un sandwich du club à trois étages. Mais encore une fois, j'ai vraiment aimé ce sandwich.Equal est l'amour que je détiens pour un autre sandwich, cependant, tout à fait le contraire du Club. Un morceau de pain, slathered de beurre et saupoudré de cassonade, coupé en quatre carrés et mangé, toujours, autour d'une grande table de salle à manger en bois. L'heure du déjeuner roulait chez mes grands-parents (les parents de ma mère cette fois) et Oma, avec un clin d'œil et un sourire, demandait à moi et à mes frères et sœurs si je voulais un sandwich. « Un Sand-wich ! » On pleurerait. Elle nous faisait asseoir à la fenêtre de la salle à manger, où on la regardait faire un grand spectacle d'aller au bac à sable dans le jardin, ramasser une tasse de sable et l'amener dans la cuisine. Elle allait échanger le sable contre la cassonade, mais bien sûr, nous avons suivi le match et nous avons émerveillé devant nos sand-wiches. « Qui savait que le sable avait un goût si délicieux ? » On dirait que notre bouche est pleine.

Gertrude (Trudy) de Jong - « Oma »

Oma est morte en 2001 — j'avais seulement 10 ans. Je n'ai pas beaucoup de souvenirs d'elle, mais ce que je me souviens d'elle ressemble beaucoup à ce sandwich brun-sucre. Simple, humble, douce, fiable, et avec un soupçon de méfait dans ses yeux. Lors de ce voyage en 2011, je suis allé trouver la maison où elle a grandi en Hollande du Sud, seulement pour découvrir qu'elle avait été récemment démolie et reconstruite. Il y avait un tas de décombres sur le côté de la route, alors j'ai attrapé une petite brique de la vieille maison pour le ramener à ma mère. Cela semble à peu près juste aussi — il ne reste pas beaucoup à retenir, mais ce qu'il y a est solide et stable. Curieux, peut-être, cette assimilation de l'histoire familiale aux sandwichs. Comme je l'ai dit, Instagram se déplace (et nous bouge) de manière mystérieuse. Ou peut-être que c'est juste une couche de sens de plus, une façon de plus d'essayer de se connecter à des gens qui ne sont plus ici et des endroits qui sont à la maison mais qui ne le sont pas. Quoi qu'il en soit, si jamais vous vous trouvez sur l'île de Terschelling, trouvez le restaurant Flaman sous l'ombre du phare de Brandaris et demandez-leur de faire de toi un Club Sandwich. Je te promets que tu ne le regretteras pas.

*La photo d'en-tête est un panorama de Terschelling pris par mon père en 1974.

Laura de Jong

Laura de Jong serves as pastor of Second Christian Reformed Church in Grand Haven, Michigan.

9 Comments

  • Daniel J Meeter says:

    My first ever Philly Cheesesteak sandwich, with a beer, with Cornelius Van Til, in some Philly suburb, almost forty years ago.

  • Dana R VanderLugt says:

    I love this blog. It makes me want to eat sandwiches, travel, and research my ancestors.

    Perhaps not a favorite sandwich, but vivid in my mind, are all the ham on bun I’ve endured at funeral luncheons. Perhaps I’m not a very good Dutch girl because I hate cold sandwiches buttered without my asking.

  • Helen P says:

    Mine would have to an open-faced sandwich made by my mother: a piece of homemade white bread with slices of cheddar cheese, the a slice of very hard salami, with a huge slice of a large tomato on top ~ place in the oven and broiled until the cheese melted, the salami had curled around the edges of the tomato just a bit, and the tomato had softened slightly. Yum!
    I still love those sandwiches.

  • Scott Hoezee says:

    A lovely, breezy, delicious trip down memory lane. Thank you. (And for the record: the Celery Root Schnitzel sandwich at Little Park restaurant in New York City. Perfectly breaded and browned celery root topped with slaw, mayo, mustard and served on a toasted bun. Better than even most any meat sandwich I ever had!) Why is lunch so many hours off yet . . . ?

  • Jon Lunderberg says:

    I had the same reaction to a wonderful blog as Daniel Meeter. I reminisced about my first falafel sandwich on 9/23/1981 in the Old City of Jerusalem at Jaffa Gate. For the next three months, I had five or six falafel sandwiches a week. I wish I still had my youthful metabolism.

  • Lkg says:

    How about the tongue sandwich served to us on Sunday afternoon visits at my Grandmothers…one slice of buttered round bread with a slice of cow’s tongue on top?

  • James Schaap says:

    No question. My fave is the very first BLT, sometime late July, fat and juicy with our own tomatoes, prepared the way my dad used to, with a dash of sugar in the mayo. That’s always best. BTW, I too have Terschelling roots. My great-grandparents left the island in 1868, but I’ve been back twice. What a beloved place! Could almost make me sad they left :).

  • Renske Korf says:

    I loved your post because it brought to mind not sandwiches but Ameland, the birthplace of my mother. It is a neighboring island toTerschelling and a lovely place to visit . Thanks Renske Korf

Leave a Reply