Skip to main content
en flag
nl flag
zh flag
fr flag
de flag
ja flag
ko flag
ru flag
es flag
Listen To Article

À l'occasion du vingtième anniversaire du 11 septembre, je réfléchis aux attentats et à l'état actuel de l'Église et du monde. Je suis attristé, je suis reconnaissant et je suis rempli d'espoir.

Je suis attristé par l'idée que des avions s'écrasent contre des tours, que des bâtiments soient réduits en décombres, que des gens courent pour sauver leur vie. Je suis attristé par la haine, le désespoir et le désespoir qui ont conduit à ces mauvaises actions. Je suis attristé par les 20 ans de guerre, l'argent dépensé et les vies perdues qui ont suivi. Et je suis attristé par la réaction haineuse de gens bons qui, face au mal, recourent aux généralités, au racisme et au désir de battre leurs socs en épées dans une sorte de vengeance juste.

Aujourd'hui, je suis attristé par la réponse moins que chrétienne à Covid. Le vitriol, l'utilisation abusive des Écritures, l'égoïsme et la division se retrouvent non seulement dans les réunions du gouvernement ou du conseil scolaire, mais aussi dans les sanctuaires. Cela me fait faire une pause, pourquoi l'église a-t-elle choisi de suivre ou même de diriger la guerre alors qu'il y avait une telle occasion de parler et de vivre dans le shalom ? Je suis attristé de voir à quel point nous nous sommes éloignés de Jésus.

Et pourtant, je suis reconnaissant envers les héros, les femmes et les hommes qui ont gravi ces marches enfumées pendant que d'autres s'enfuient. Je suis reconnaissant aux soldats, aux aviateurs, aux marins et aux Marines qui ont pris des avions et des navires, laissant leurs familles et leurs amis se battre pour que cela ne se reproduise plus jamais. Je suis reconnaissant envers les conseillers, les travailleurs sociaux, les médecins et les thérapeutes qui ont traité avec ces guerriers lorsqu'ils sont rentrés chez eux avec leurs démons. Je suis reconnaissant à ceux qui nous ont orientés vers la paix, même lorsque le pays était asséché par la soif de guerre.

Aujourd'hui, je suis reconnaissant aux femmes et aux hommes qui continuent d'enfiler leurs blouses, leurs masques N95 et leurs écrans faciaux pour entrer une fois de plus aux soins intensifs. Je suis reconnaissant aux infirmières qui tiennent les mains de patients effrayés alors qu'ils sont sur le point d'être intubés, et aux médecins qui sont écrasés par le poids de la charge qui n'était pas forcément nécessaire. Je suis reconnaissant pour ceux qui rentrent chez eux physiquement, mentalement et émotionnellement épuisés chaque jour. Je suis reconnaissant envers les enseignants, les administrateurs d'école, les ministres et les autres dirigeants qui continuent de travailler si dur dans des circonstances aussi difficiles. Je suis reconnaissant à tous ceux qui apportent des lueurs de grâce et de lumière au milieu de tout le chaos et de l'obscurité.

Je suis donc rempli d'espoir. J'ai de l'espoir chez les gens qui savent encore que la violence ne résoudra pas cette haine. J'ai l'espoir que les enfants qui viennent après nous suivront ce que nous faisons correctement et apprendront de nos erreurs. J'espère que le scintillement de liberté éprouvé par les femmes en Afghanistan brûlera une fois de plus, alors même que l'obscurité soudaine qui s'est abattue a créé un tel désespoir.

Aujourd'hui, j'espère que ce virus sera éradiqué. J'espère que les gens se réveilleront et réaliseront que le chemin de la colère, de l'égoïsme et de la division n'est pas le chemin de la croix ou de la résurrection. J'espère que la grâce sera à nouveau la lentille à travers laquelle les disciples de Jésus se voient les uns les autres et le monde. J'espère que nous réaliserons bientôt que la guerre, que ce soit au cours de la réunion du conseil scolaire ou d'un conflit mondial, ne produira jamais les réponses que nous désirons vraiment.

En fin de compte, j'ai l'espoir que Dieu, le Dieu aimant, est prêt, capable et disposé à apporter la justice, la miséricorde, la paix et l'espoir même quand il semble si sombre et distant, et même lorsque nous continuons à tout gâcher.

En ce jour, tous les jours... Viens, Seigneur Jésus.

Chad Pierce

Chad Pierce is pastor of Faith Christian Reformed Church in Holland, Michigan.

Leave a Reply